Politique de la ville : encore un effort !

Publié le 19 Décembre 2013

Politique de la ville : encore un effort !

Le dernier rapport d l'Observatoire National des Zones Urbaines Sensibles (ONZUS) est catégorique. Si la crise a touché l'ensemble de notre pays, ses effets se font essentiellement sentir dans les quartiers les plus pauvres, dans les banlieues, dans ces parties de ville qui étaient déjà en souffrance.
Pire, au sein de ces quartiers, ce sont les jeunes qui paient le plus lourd tribu. Avec 50% des moins de 18 ans vivant en dessous du seuil de pauvreté, la jeunesse des zones urbaines sensibles est en grave souffrance et n'a jamais été autant sensible à la crise.
Alors que la loi relative à la politique de la ville est en discussion au Parlement, le rapport de l'ONZUS met en exergue la dynamique d'accélération du creusement des inégalités entre population vivant en ZUS et les autres.
Voilà qui pointe sérieusement les limites des actions de reconquête urbaine. On le voit, si Roubaix comme d'autres villes, a consenti un effort très important pour requalifier ses quartiers (Trois ponts, Centre ville, Pile...), il est temps que l'Etat "mette le paquet" sur les territoires urbains les plus en difficulté. Et agisse également de manière volontariste sur le volet économique et social, une carence importante de nos politiques publiques jusqu'à aujourd'hui.

Rédigé par Pierre Dubois

Publié dans #Quartiers, #Renovation urbaine

Repost 0