Les rythmes de l'enfant dans la peau...

Publié le 27 Mai 2013

 

Un beau rendez-vous démocratique que cette dernière réunion relative aux rythmes de l’enfant, en présence de 150 à 200 parents d’élève. On aurait aimé que la presse y restât un peu plus longtemps d’ailleurs.

 Bien sûr, certains parents sont sortis convaincus et d’autres non. Le débat a été riche, les questions nombreuses.

J’y ai annoncé, avec mon équipe, la mise en œuvre d’un numéro de téléphone unique destiné à répondre à toutes les questions. Pour les plus récurrentes, une foire aux questions a été mise en ligne sur le site de la ville.

J’ai proposé aussi la création d’un comité de suivi et d’évaluation qui semble recueillir l’assentiment de tous. Un parent a d’ailleurs proposé de le décliner à l’échelle des écoles. Pourquoi pas ! Tout ce qui permettra d’échanger et d’améliorer le dispositif mis en place dès septembre est bien entendu bon à prendre. D’autres réunions se tiendront ainsi dans les quartiers pour les parents qui n’ont pu assister à celles déjà organisées les mois précédents.

Les parents ont d’ores et déjà tous reçu un document d’information, actualisé sur le site de la ville, et dans quelques jours, la Lettre Education Plurielle envoyée à chaque famille reviendra sur ce sujet. De même, en juin, le RbxMag consacrera son dossier à cette réforme majeure et une vidéo sera mise en ligne afin de compléter l’information de chacun. Avant la fin du mois de juin, chaque établissement scolaire disposera du détail des contenus des accueils de loisir et des clubs proposés à la rentrée. Un agent municipal aura d’ailleurs pour mission, dès septembre, de favoriser l’articulation entre temps scolaires et périscolaires au sein de chaque établissement et d’informer les parents. Cette transition doit être en effet particulièrement soignée. Non seulement pour assurer la tranquillité des parents mais surtout car elle est un élément essentiel pour la sérénité des enfants. La communauté enseignante et les chronobiologistes insistent particulièrement sur ce point.

De ci de là, on crie d’un côté à l’impréparation, de l’autre à la précipitation. Certains voudraient déjà connaître les contenus des accueils de loisirs alors qu’ils sont en cours d’élaboration afin de les rendre le plus qualitatif possible. De très nombreux agents municipaux travaillent en ce sens et je les remercie chaleureusement. D’autres nous reprochent d’aller trop vite. Trop vite, pas assez vite… Nous ne prétendons pas à la perfection mais j’en déduis que peut-être, en définitive, nous tenons le bon cap et le bon rythme ! Un cap vers un seul objectif : l’intérêt de l’enfant.  

                                                    

Rédigé par leblogdepierredubois

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article