La Redoute : on joue avec les salariés un jeu inacceptable!

Publié le 19 Février 2013

« Nœud me quitte pas » titre le dernier Mag de la Redoute. Un message à François Pinault ? Il est vrai que ce dernier laisse aux salariés de la célèbre société un sac de nœuds et une impression de désintérêt manifeste. Gérant la société historique comme une vulgaire variable d’ajustement, le groupe PPR a confirmé la vente de la société. Pas un mot pour les salariés, pas une visite, pas un geste…

Je veux m’ériger contre cette stratégie de réorientation de l’actionnariat sur le luxe et le sport. Non, La Redoute n’est pas un boulet et ne fait pas tache ! 2 300 emplois sont en jeu et avec eux l’avenir de nombreuses familles roubaisiennes ou de la région !

Je demande à la direction du groupe qu’une réponse soit apportée sur leur avenir et dans les meilleurs délais aux salariés de l’entreprise, à leurs organisations syndicales et aux élus locaux.

Je demande que cette réponse soit précise et engage le groupe.

Je demande que l’on considère enfin un peu plus celles et ceux qui ont travaillé pendant des années, souvent durement, pour faire de La Redoute un des fleurons de la vente à distance.

Alors que notre pays traverse une crise économique majeure, il n’est plus acceptable de déplacer les sociétés et leurs salariés comme des pions sur un grand échiquier. PPR serait bien inspiré de suivre les préceptes de ce qu’on appelle la Responsabilité Sociale des Entreprises.

 

 

Rédigé par leblogdepierredubois

Repost 0
Commenter cet article