La laïcité : un ciment en béton... désarmé

Publié le 23 Janvier 2013

"Il y a mille manières de rassembler les hommes, il n'y en a qu'une de les unir". C'est fort de cette superbe citation de Jean-Jacques Rousseau que je me suis rendu au 20, rue de Lille, à Roubaix, adresser mes voeux de bonheur et de réussite aux militants bénévoles de la Fédération des Associations Laïques de Roubaix. Après une période difficile, ils ont su trouver les ressorts pour mobiliser de nouveau les associations partenaires et de parents d'élève autour de projets citoyens. Je les remercie chaleureusement pour ce travail quotidien, généreux et efficace.

 

L'occasion de ces voeux à la FAL était pour moi trop belle pour rappeler combien je suis viscéralement attaché à la laïcité.

J'ai rappelé combien la conquête de la laïcité fut un parcours compliqué. Que si elle peut paraître évidente aujourd'hui -même si les choses ne sont jamais gagnées- elle était chez certains impensable hier.

 

Elle est pourtant porteuse de trois valeurs fondamendales : la liberté de conscience, l'égalité des droits et l'universalité. Parfois mal comprise, notamment à l'étranger, d'autre fois instrumentalisée, la laïcité est un facteur de vivre ensemble et de paix. Elle constitue un garde fou contre l'intolérance, les oppressions et les soumissions dont il faut bien reconnaître que les femmes ont été tout au long de l'histoire les premières victimes.

 

La laïcité n'interdit pas. Elle n'interdit à personne d'évoquer ses croyances, de pratiquer une religion et les respecte. Elle n'interdit pas la liberté de pensée, d'agir, d'aller et venir. Au contraire, elle le permet. Elle permet, en rendant  la sphère publique neutre, d'y faire une place à chacun.

 

J'ai la conviction qu'aujourd'hui encore, dans sa force émancipatrice et dans sa force d'unification, la laïcité reste au coeur du commun combat.

 

La liberté guide le peuple.

La laïcité l'unit.

 

 

 

Rédigé par leblogdepierredubois

Repost 0
Commenter cet article