Fillon hors-jeu!

Publié le 16 Septembre 2013

Enterrer le front républicain par simple calcul politique. Voilà ce à quoi s’est abaissé François Fillon, en faisant valoir qu’en cas de second tour PS-FN aux élections, il fallait choisir le moins sectaire.

A courir après le Front National pensant se placer en pool position pour les primaires de 2016 à droite, M. Fillon ne rend finalement service à personne… sauf au FN lui-même !

En politique, il y a des adversaires. Ceux qui luttent pour des idées différentes mais partagent les valeurs de la République, de la démocratie, de la laïcité, des droits de l’homme et des droits sociaux.

Et puis il y a ceux –le FN en est un représentant- dont on sait que, souvent, ils bafouent ces valeurs et les fondamentaux de notre République. Ils les bafouent dans leurs propos. Ils les ont aussi bafoués –n’oublions pas cela- lorsqu’ils ont été aux commandes de certaines municipalités (Orange, Vitrolles etc…).

En plaçant le FN sur le même plan que le PS, Fillon tente de rééditer la stratégie perverse et dangereuse qu’avait mise en œuvre N. Sarkozy pour conquérir l’UMP, avant de siphonner les voix frontistes aux élections de 2007. Ce faisant, il crée une nouvelle passerelle entre le parti d’extrême droite aux idées nauséabondes et la droite républicaine. A jouer de nouveau ainsi avec le feu, il fait plus que commettre une erreur. Il devient complice d’une grave faute politique. Contre nos valeurs. Contre la République.

Rédigé par leblogdepierredubois

Repost 0
Commenter cet article