Confier la politique de la ville... aux villes!

Publié le 16 Février 2013

 

En venant à Roubaix lancer la concertation relative à la réforme de la politique de la ville, François Lamy, Ministre délégué chargé de la ville, l’avait annoncé. Cette concertation serait intense ! Trois mois après et 100 heures de réunion plus tard, les choses se précisent. Un Comité interministériel est programmé ce 19 février et un projet de loi annoncé.

Il faut dire qu’il fallait faire vite. D’abord car la situation de nos quartiers l’exige. Ensuite car l’ancien gouvernement avait gelé les choses depuis… 2009.

Si j’en crois les premières tendances, Roubaix devait pouvoir bénéficier du nouveau dispositif. Territoire cible concentrant les difficultés, mais aussi situation d’une partie de la  ville dont les indicateurs socio économique illustrent un certain décrochage au regard de la métropole lilloise.

Lors de la venue du Ministre, j’avais insisté sur la nécessité de mobiliser avant tout les financements de droit commun. Il semble qu’on en prenne le chemin et je m’en réjouis. Je suis satisfait également de la réflexion autour d’un contrat unique de ville alliant cohésion sociale et rénovation urbaine. Nous avons en effet trop souffert de la segmentation des dispositifs et de leurs périmètres respectifs.

Reste une priorité à mes yeux : que le gouvernement et le Parlement transforment à présent rapidement l’essai. Et confient ce travail aux intercommunalités ! C’est bien à celles-ci en effet qu’il convient de transférer la compétence de la politique de la ville et ce nouveau contrat. Tout simplement car la vie de nos habitants s’organise à l’échelle du territoire métropolitain, qu’il s’agisse de travailler, de résider, de faire ses emplettes, de se former ou de se cultiver. 

Rédigé par leblogdepierredubois

Repost 0
Commenter cet article